Accueil » Blog » Ce que vous devez savoir avant d’acheter votre premier skate volant
Skate volant

Ce que vous devez savoir avant d’acheter votre premier skate volant

Vous envisagez d’acheter un skate volant mais ne savez pas par où commencer ? Ne vous inquiétez pas, tous les skateurs sont passés par là. En fait, le choix est assez simple. Il suffit de prendre en compte un certain nombre de paramètres. Il s’agit de quelques éléments susceptibles d’affiner au mieux votre choix. Voici quelques critères de choix d’un bon skate volant ainsi que quelques modèles disponibles sur le marché.

Quelques critères de choix d’un bon skate volant

Pour acquérir un skate volant de qualité, il est primordial de prendre en considération un certain nombre d’éléments.

Choix du bon magasin

Pour acheter un skate volant, rendez-vous dans un magasin spécialisé. Éloignez-vous des magasins de jouets ou des centres commerciaux qui veulent regrouper plusieurs sports en un seul endroit. C’est très important, car c’est dans un skateshop que vous trouverez exactement ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin. Vous pouvez aussi rencontrer des personnes ayant l’expérience nécessaire pour vous guider tout au long du processus de choix d’un skate volant. Essayez d’acheter dans un magasin de votre région, qui sera également en mesure de vous mettre en contact avec la scène locale et de vous tenir informé des nouveautés.

Option de tailles et formes de skate volant

Choisissez un skate volant dont la taille correspond le mieux au type de roulage que vous voulez faire, que ce soit dans la rue, en transition ou sur les pistes. Il se peut que votre type de skate volant préféré ne convient pas à ce que vous voulez en faire.

Les skateurs qui aiment rouler dans la rue le plus souvent utilisent probablement une forme de 7,5 à 8 pouces de large. Une personne qui aime rouler dans des piscines, des bowlings et des skateparks utilisera probablement une forme à partir de 8 pouces. Si vous n’avez pas encore de type de terrain spécifique, il est recommandé de commencer par une forme de 8 pouces de large par 30 pouces de long.

Lire aussi  Devenez un choukapieces en quelques étapes simples !

Des roues de différentes tailles

Les roues des skateurs de rue sont généralement plus petites que celles des skateurs de skatepark. En effet, elles sont plus légères et réagissent plus rapidement, ce qui facilite les manœuvres de flip. Ils sont mesurés en millimètres, et une bonne taille de roue pour la conduite sur route est de 49 à 53 mm.

Pour rouler en transition ou en position verticale, vous devez opter pour une taille de roue comprise entre 54 et 60 mm. Les roues plus grandes ont plus de surface de contact avec la surface. Cela permet d’avoir une plus grande vitesse et une meilleure adhérence pour les sauts et les carvings.

La taille du camion

Ce qui détermine la taille des camions que vous utiliserez, c’est la forme que vous choisissez. Assurez-vous que le « goujon » (la vis sur le camion où les roues sont fixées) ne dépasse pas la forme. Pour une forme standard de 8 pouces par exemple, la taille maximale d’un camion est de 149 mm.

Option du type de skate volant

Les planches à roulettes peuvent avoir de nombreuses formes différentes, ce qui est souvent déroutant au début. Mais une fois que vous avez acheté votre premier skate volant, vous pouvez commencer à expérimenter différentes formes jusqu’à ce que vous trouviez celle qui vous convient le mieux. Les skate volants plus anciens et les cruisers viendront peut-être plus tard pour votre plaisir. Mais, pour commencer, un skate volant conventionnel vous donnera de nombreuses possibilités, de la conduite dans un bowl à la réalisation de figures de base au sol.

Quelques modèles de skate volant

Avec l’obsession de concevoir des appareils de haute qualité, plusieurs modèles assez sophistiqués ont été mis sur le marché. Voici quelques-uns.

Le skate volant Omni

Le projet est le plus proche de ce qui se voir dans les films car il fonctionne de manière plus ou moins indépendante. Il utilise des hélices pour générer une force qui équilibre la gravité, permettant à l’utilisateur de flotter dans l’air. L’appareil est en fait un petit hélicoptère, qui permet à son occupant de choisir de monter, descendre ou se déplacer latéralement. Il fonctionne sur l’eau et sur terre.

Lire aussi  BLACK JACK BANDOL : LA MUSIQUE QUI FAIT DANSER !

Le problème est sa batterie. En tant que drone quadricoptère, l’appareil dépend de ses batteries pour décoller, mais son autonomie est très faible. Les propulseurs ne peuvent fonctionner que pendant quelques minutes, mettant en danger l’intégrité physique de l’occupant et éventuellement de quiconque se trouve sous l’appareil.

Le skate volant Hendo

Une autre vision d’un skate volant flottant, qui a même été testé par le célèbre skate volant Tony Hawk. Au lieu de propulseurs, ce skate volant vole grâce à des aimants qui interagissent avec une surface conductrice. Un courant électrique produit un champ magnétique qui repousse les électroaimants du skate volant, ce qui le fait flotter.

Le problème est qu’il ne fonctionne que sur une surface conductrice spécialement adaptée au skate volant. Vous voulez l’utiliser sur l’eau ? Pas du tout. Sur l’asphalte ? Non. Sur votre maison ? Seulement si vous avez votre propre revêtement de sol. Dans votre jardin ? Seulement s’il est recouvert d’un sol métallique spécial.

Ce qui est bien avec ce modèle, c’est qu’il est toujours en cours. Il y a donc encore des chances de transformer le produit en quelque chose de plus tangible et pratique.

Le skate volant Lexus

Pour se faire connaître, le constructeur automobile Lexus a également créé son propre skate volant flottant, en misant également sur les champs magnétiques. Toutefois, au lieu d’utiliser un électroaimant, l’hoverboard de Lexus mise sur les supraconducteurs, qui génèrent l’effet de lévitation lorsqu’ils s’approchent d’un aimant. Il est beaucoup plus petit et se rapproche le plus de la forme d’un vrai skate volant, mais qui flotte.

Pour fonctionner, les aimants restent au sol, tandis que les supraconducteurs restent à l’intérieur du skate volant. Oui, il a aussi besoin de sa propre surface pour flotter. Il y a un autre inconvénient : les supraconducteurs doivent être très froids pour obtenir l’effet de lévitation. Le skate volant a donc constamment besoin d’une dose d’azote liquide à environ -195 degrés Celsius pour continuer à voler. Mais au moins la fumée visible avec la vapeur d’eau qui se condense à cause de l’azote liquide donne un effet cool.

Découvrez aussi nos guides sur: