Décisions financières pour les entreprises: Ce qu’il faut savoir

4.7/5 - (142 votes)

La décision de financement, un choix essentiel dans la gestion financière, détermine la combinaison de financement d’une organisation. Il s’agit essentiellement de savoir comment les décisions d’investissement de l’entreprise sont financées, soit par l’emprunt, soit par la distribution de fonds. Cet article approfondit les nuances de ces options de financement.

Les décisions de financement proviennent de deux sources principales. La première englobe les finances internes de l’entreprise, telles que le capital social et les bénéfices non distribués. La seconde concerne les emprunts externes, qui peuvent prendre la forme d’obligations, de prêts, d’obligations non garanties, etc. L’objectif ultime de la décision de financement est de parvenir à une structure de capital optimale. Les choix d’investissement, les choix de financement et les choix de dividendes sont les trois catégories de décisions financières. Les décisions d’investissement impliquant une grande variété d’actifs, d’instruments et de titres sont prises par les gestionnaires. Ils prennent des décisions en matière de financement afin de garantir que les groupes reçoivent un financement constant et continu.

L’exploitation, l’investissement dans des entreprises telles que les casino belge et le financement sont les trois principales catégories d’opérations qu’implique la gestion d’une société. Dans le tableau des flux de trésorerie, chacune de ces opérations est ventilée en fonction des flux de trésorerie qu’elle utilise et des flux de trésorerie qu’elle génère. L’objectif du tableau des flux de trésorerie est de fournir un rapprochement entre le résultat net calculé selon la méthode de la comptabilité d’exercice et les flux de trésorerie.

Lire aussi  La disparition de l'argent en espèces : quel avenir pour les transactions financières ?

Source de l’image: ETMoney

 

Décisions financières clés

Les gestionnaires financiers sont généralement aux prises avec trois décisions fondamentales :

  • Décision d’investissement
  • Décision de financement
  • Décision de dividende

Décision d’investissement

Également appelé décision de budgétisation du capital, ce choix est primordial compte tenu de la nature limitée des ressources et des actifs d’une entreprise. Il est essentiel d’opter pour les investissements promettant les meilleurs rendements. Les personnes morales doivent faire preuve de discernement lors de ces sélections d’actifs.

Décision de financement

Il s’agit sans doute de la décision la plus cruciale pour les chefs d’entreprise. Elle exige une réflexion méticuleuse pour déterminer le comment, le quand et le où de l’acquisition de fonds pour l’entreprise. L’augmentation des actions d’une entreprise n’est pas seulement synonyme de croissance, elle accroît également la richesse des investisseurs.

Décision relative aux dividendes

Cette décision concerne la distribution des bénéfices de l’entreprise. Le principal dilemme est de savoir s’il faut conserver les bénéfices ou les répartir entre les actionnaires. La trajectoire des bénéfices de l’entreprise et sa dépendance à l’égard de ces bénéfices influencent considérablement cette décision.

Lire aussi  Bangā: La nouvelle stratégie de niche pour les entrepreneurs audacieux

 

Importance de la prise de décision financière

Croissance et implications à long terme:

Les décisions financières influencent l’utilisation durable des actifs, ce qui favorise le processus de production. La vente ultérieure des biens produits génère des revenus. Des décisions précises peuvent accélérer la croissance à long terme de l’entreprise et façonner sa trajectoire future.

Implication monétaire substantielle :

L’argent est le fondement de ces décisions commerciales. Les décisions relatives au budget d’investissement, par exemple, concernent les immobilisations, qui impliquent d’importants investissements en capital. Des décisions erronées dans ce domaine peuvent entraîner des pertes de capital considérables.

Risques liés aux décisions de budgétisation des investissements :

Ces décisions comportent des risques pour deux raisons principales. Tout d’abord, elles nécessitent de prévoir les bénéfices sur une longue période, et les prévisions humaines peuvent parfois s’avérer erronées. Deuxièmement, une fois qu’une décision est prise et qu’un investissement substantiel est engagé, il devient extrêmement difficile de revenir en arrière.

Décisions irrévocables :

Une fois prises, ces décisions sont gravées dans le marbre. Par exemple, si le propriétaire d’une sucrerie décide de changer d’orientation peu de temps après la création de l’entreprise, les équipements existants et les autres actifs fixes devront peut-être être mis au rebut ou vendus à perte, ce qui entraînera des répercussions financières considérables.

Lire aussi  Examen MyPoints en 2022 : est-ce légitime ?

En conclusion, un sens aigu de la finance et des capacités de décision judicieuses permettent aux entreprises d’évaluer méticuleusement les options qui s’offrent à elles. Cela permet de prendre des décisions financières prudentes, qu’il s’agisse de déterminer les schémas d’épargne et de dépense, de comparer les coûts d’acquisitions importantes ou de formuler des plans de retraite et d’autres stratégies d’épargne à long terme.