Assurance auto résiliée pour non paiement, que faire ?

4.9/5 - (192 votes)

Il faut bien l’admettre, nous ne sommes pas toujours à l’abri de difficultés financières. Que ce soit à cause d’un imprévu, d’une perte d’emploi ou simplement d’un oubli, il peut arriver que le paiement de votre assurance auto soit retardé, voire même oublié. Et malheureusement, la conséquence peut être lourde : votre contrat d’assurance est alors résilié pour non-paiement. Alors, si vous vous retrouvez dans cette situation, que pouvez-vous faire exactement ?

Comment se passe la résiliation pour non-paiement de l’assurance auto ?

Pour mieux comprendre comment réagir, il est important de saisir comment se déroule généralement la résiliation pour non-paiement.

Lorsque votre cotisation d’assurance auto n’est pas réglée à temps, votre assureur vous envoie un premier courrier de relance. Si malgré ce rappel, vous ne réglez pas votre cotisation dans les 30 jours, votre assureur peut alors engager la procédure de résiliation de votre contrat.

Il vous envoie un second courrier, cette fois-ci pour vous informer de la suspension de vos garanties. Une fois ce délai de 30 jours passé, si vous ne vous êtes toujours pas acquitté de votre dette, votre contrat sera résilié. Trouver une assurance auto suite à une résiliation pour non paiement peut s’avérer une tâche ardue.

Lire aussi  La loi Evin et son impact sur les mutuelles santé

Comment réagir face à une résiliation pour non-paiement ?

Il est essentiel de ne pas rester les bras croisés face à une résiliation pour non-paiement.

Dès réception du premier courrier de relance, il est vivement recommandé de régler votre cotisation en retard. Cela évite d’une part la suspension de vos garanties et d’autre part la résiliation de votre contrat.

Si vous réglez votre cotisation en retard après avoir reçu le courrier de suspension de vos garanties, il est probable que vous deviez payer une prime supplémentaire pour la remise en vigueur de votre contrat.

Que se passe-t-il après la résiliation du contrat ?

Sachez que même après la résiliation de votre contrat, vous n’êtes pas exonéré de votre dette.

En effet, votre assureur a le droit de vous réclamer les cotisations impayées, même après la résiliation du contrat. De plus, cette résiliation sera mentionnée dans votre historique d’assuré. Ceci peut compliquer vos démarches pour souscrire une nouvelle assurance auto, car vous serez considéré comme un conducteur à risque.

Comment souscrire une nouvelle assurance auto après une résiliation pour non-paiement ?

Souscrire une nouvelle assurance auto après une résiliation pour non-paiement peut s’avérer complexe, mais ce n’est pas impossible.

Il existe des assureurs spécialisés dans les profils dits « à risque » comme SOS Malus. Ces assureurs sont habitués à gérer des situations similaires à la vôtre et proposent des contrats adaptés. Il est recommandé de faire plusieurs devis auprès de ces assureurs pour comparer et choisir la meilleure offre.

N’oubliez pas de mentionner votre résiliation pour non-paiement lors de vos demandes de devis. Il vaut mieux être transparent et donner toutes les informations nécessaires à l’assureur pour éviter toute mauvaise surprise plus tard.

Lire aussi  Le geste qui crée une connexion : Quand un homme touche l'épaule d'une femme

Astuces pour éviter une résiliation pour non-paiement

Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Pour éviter de vous retrouver dans cette situation désagréable, voici quelques astuces à mettre en œuvre.

  1. Mettez en place un prélèvement automatique : Cela vous permet d’éviter les oublis de paiement.
  2. Choisissez une échéance qui vous convient : Certains assureurs proposent de choisir la date de votre échéance.
  3. Souscrivez une assurance avec une période de grâce : Certaines assurances offrent une période de grâce pendant laquelle vous pouvez régler votre cotisation sans pénalités ni frais supplémentaires.
  4. Recherchez les aides disponibles : Si vous rencontrez des difficultés financières, n’hésitez pas à chercher des aides disponibles pour vous aider à payer votre assurance auto.

En conclusion, une résiliation pour non-paiement de l’assurance auto n’est pas une impasse. Il existe des solutions pour rebondir et continuer à rouler en toute sécurité. L’important est de réagir rapidement et de prendre les mesures nécessaires pour éviter de se retrouver dans cette situation.

Les conséquences d’une résiliation pour non-paiement

Lorsqu’un contrat d’assurance auto est résilié pour non-paiement, les conséquences sont multiples et pas très agréables. Premièrement, le conducteur se retrouve sans assurance, ce qui est illégal et risqué. En cas d’accident, les frais peuvent être astronomiques et sans assurance, c’est le conducteur qui devra les assumer personnellement.

De plus, il sera également plus difficile pour le conducteur de souscrire une nouvelle assurance auto. En effet, la résiliation pour non-paiement est inscrite dans le fichier des résiliations automobiles (FRA) pendant 3 ans. Les compagnies d’assurance consultent souvent ce fichier, et la résiliation pour non-paiement est généralement un facteur d’augmentation des tarifs d’assurance.

Lire aussi  Tout savoir sur l'Indice ffb

Enfin, la résiliation pour non-paiement peut également avoir un impact sur le crédit du conducteur. Les compagnies d’assurance ont le droit de signaler les non-paiements aux agences de crédit, ce qui peut réduire la cote de crédit du conducteur.

Les solutions légales pour une assurance auto après résiliation pour non-paiement

Trouver une assurance auto après être résilié pour non-paiement peut être un véritable casse-tête. Cependant, il existe des solutions légales pour les conducteurs résiliés.

Le premier réflexe à avoir est de régler les cotisations impayées à votre ancien assureur. Cela permet non seulement de régulariser votre situation, mais aussi de montrer votre bonne foi à votre futur assureur.

Ensuite, la loi impose à tous les conducteurs d’être assurés. Si vous n’arrivez pas à trouver un assureur qui accepte de vous couvrir, vous pouvez saisir le Bureau Central de Tarification (BCT). Cet organisme a pour mission de fixer le montant de la prime d’assurance que l’assureur choisi par le conducteur sera tenu d’accepter.

Il est également possible de se tourner vers des assureurs spécialisés dans les conducteurs résiliés pour non-paiement. Ces assureurs, bien que plus chers, offrent généralement plus de souplesse et sont plus compréhensifs face à ces situations.

Conclusion

En somme, subir une résiliation de son contrat d’assurance auto pour non-paiement n’est pas une fatalité et il est possible de rebondir. Il est essentiel de comprendre les enjeux, les conséquences et les solutions pour faire face à cette situation. Bien entendu, la meilleure solution reste de prévenir cette situation en mettant en place des mécanismes pour garantir le paiement en temps et en heure de votre prime d’assurance. En cas de difficultés financières, n’hésitez pas à communiquer avec votre assureur pour trouver des solutions. En effet, l’anticipation et la communication sont les clés pour éviter une résiliation pour non-paiement.